27 juin 2006

AU FIL DE L'EAU.... AU FIL DU TEMPS...

chien_13cette fois-ci, mes amies, j'ai cédé !

Il était prévu de vous faire découvrir un endroit sympa, vous permettant de voyager en tricotant devant votre écran d'ordi. Projet tombé à l'eau en raison d'une météo alarmiste. Voyager sous la pluie battante, passe, prendre des photos avec grêlons, c'est déjà plus moyen. Or, la canicula qui sévit ici laisse présager des tornades à venir...

Donc, j'ai cédé disais-je, aux suppliques de ma meute, insensible aux beautés de l'art Roman (cf épisode précédent), mais ravis d'aller renifler les phéromones et autres cartes de visite de leurs congénères.

Hors de question, vous vous en doutez, maintenant que vous connaissez mon amour de la foule, d'aller grossir la cohorte des Bidochon bidochoncouvmondelabd_26032004 sur les plages quasi saturées avant même l'arrivée des toutouristes...

A quelques encablures de ma douce île d'Ithaque, voici donc un hâvre rare dans la garrigue, ignoré des autochtones, et pourtant à trois kilomètres du centre ville ... bastide_web005Ne rêvons pas, ce n'est qu'un vague étang, pas le genre à faire fantasmer Lamartine... mais d'un calme irréél ... promenade bucolique qui me permet de vous montrer, au fil de l'eau, mes ouvrages en cours (je ne dois pas oublier être sur une catégorie de blogs destinée aux tricoteuses et autres brodeuses).... Ceci dit, toute ressemblance avec des blogs (de chevronnées) existant, serait pure coincidence, vous vous en doutez... sinon, vite chez l'ophtalmo..!

Les bonnes résolutions sont là malgré tout : à savoir, finir à tout prix, les en-cours, aussi désastreux et importables soient-ils (le côté maso est très développé chez moi, si, si !) Le clan de mes fidèles reconnaîtra donc ceci dsc00560_modifi__12 commencé en l'an de grâce 2004, au dos laborieusement accompli, au devant sous cette forme dsc005592 guenille molasse dans un fil 20% soie, 80% acrylique... les dinosaures des aiguilles s'en souviendront dsc005612... Virtuose ! Outrecuidance de s'appeler ainsi, j'aurais du choisir la qualité "Bonarien"... Peut-être me serais-je sentie en terrain connu et l'aurais-je fini aujourd'hui....

bastide_web0101 Sans bruit, sur le miroir des lacs profonds et calmes, le cygne chasse l'onde avec ses larges palmes et glisse....

D'accord, pas l'ombre d'un cygne, d'un canard, d'âme qui vive d'ailleurs à part ce truc qui s'agite frénétiquement diptique2à la surface de l'eau... Un dytique ! Petite bestiole sympathique et inoffensive, mais dont nous ne pourrons apprécier la majesté de la nage sans passer pour des illuminés.

Au rayon on s'occupe les doigts comme on peut, est aussi en cours une petite nappe offerte par une amie... dsc00562 Pour les amateurs de point de croix, ce chef d'oeuvre de naiveté est brodé sur des bandes 5,5... ça veut dire que j'ai échappé de peu à la tête de Mickey sur canevas... Ma marotte en la matière ? Plutôt les abécédaires très anciens, à broder sur des toiles très fines, type lin 11 ou 14 fils dsc00572...

bastide_web0151

Autre élément digne de consternation, se remettre à la peinture ou au dessin, quand en bonne dilettante, on abandonne ses pinceaux durant quelques années.... Alors là, on ne se moque pas ... Voilà dsc005691 mes débuts à l'huile, ... salut ! bois couronnés d'un reste de verdure, feuillages jaunissants sur les gazons épars....dsc005701

Le deuil de la nature convient à ma douleur et plaît à mes regards... En un mot, on fait comme on peut avec ce qu'on a... Quelques essais au pastel... dsc00568... Et au crayon....dsc005661... Seulement voilà... avec le temps, va tout s'en va, même les plus chouettes souvenirs... Et en la matière, cent fois sur le chevalet tu remettras ton ouvrage.... J'ai essayé de m'y remettre il y a quelques semaines... une catastrophe ...

dsc005651 Ce tigre bondissant a été repris maintes et maintes fois, pour l'instant je le laisse en l'état... il y a encore beaucoup de travail dessus, mais là, je cale complet : en fait, il me semble que son arrière-train est prêt à pondre un oeuf... ou alors à défaut d'un tigre, c'est une tique gonflée... enfin bon, ça ne va pas du tout, comme je suis profondément têtue, je ne m'attaquerai à rien d'autre avant d'avoir résolu le problème de mon tigre à culotte de cheval....

bastide_web016 Je concluerai en beauté : l'hiver dernier, prise dans le tourbillon des tricoteuses de chaussettes, j'ai dit "pourquoi pas moi !"... Et là, tous les records de ridicule sont battus : équipée du bouquin adéquat dsc00574

Je me lance.... (à cet endroit de mon récit, je me dois de prévenir les âmes sensibles du caractère particulièrement odieux des photos qui vont suivre... éloignez les enfants de votre écran, certains traumatismes pouvant être indélébiles)

INTERLUDE.....bastide_web0141... Bien, prêts pour le grand saut ? Alors voilà....

dsc005751 Je n'ose vous montrer en grand ce chef-d'oeuvre podologique... Taille 39/40... Une aberration de la nature... dont voici un détail particulièrement descriptif dsc005761sous la petite échelle qui termine le talon, vous pouvez voir une barre.... en fait la partie émergée de l'iceberg... car si vous enfilez la chose, vous sentirez bien vite à  cet endroit une sorte de bourrelet interne (comme j'aimerais que les miens soient !), qui déchaine les rires de tous ceux qui ont bien voulu tester le confort de mon prototype.... ("qu'est-ce que c'est que ce truc qu'on sent dedans ?") Ne me demandez pas comment j'ai fait ! je n'en sais fichtre rien... Mais ma chaussette tient plus du massage Sholl qu'autre chose.... Quelle honte ! Voilà qui donne envie de se jeter à l'eau .... bastide_web026 Je vous l'ai dit, il fait très chaud...

Comme je suis têtue (cf plus haut), j'ai décidé d'offrir une soeur (peut-être pas jumelle) à cette extra-terrestre... En suivant à la lettre bien entendu, les conseils avisés que vous saurez me prodiguer afin de ne pas renouveller l'incohérence interne (tant pis si au finish, une légère claudication sera conséquence de mes déboires initiaux).

Vous êtes désormais dans la confidence de mes déconvenues en tous genres, ne me reste plus qu'à patienter en attendant

Le plaisir rafraîchissant de vous lire....

bastide_web027

Posté par PENELOPE à 11:42 - Commentaires [13] - Permalien [#]


Commentaires sur AU FIL DE L'EAU.... AU FIL DU TEMPS...

    Jolie coin buccolique, on a envie de s'y tremper...

    On en a toutes des dinosaures de trucs pas finis qui ne nous motivent pas plus que ca (normal sinon ils seraient deja finis !).
    Moi, je dis que j'aimerais bien avoir ton talent en dessin ! et, j'oubliais en redaction !

    Posté par Nathalie G., 29 juin 2006 à 14:07 | | Répondre
  • Pénélope, ne lâche pas cet intéressant prototype.
    Tu es sur le point de créer la chaussette à talonette intégrée. Sylvester Stallone et Tom Cruise en rêvent déjà!

    Posté par Sophie, 29 juin 2006 à 15:09 | | Répondre
  • Ton rafraichissant petit coin ressemble à s'y méprendre à un étang de Nord-Charente ! Mais sur le bord, en été, les Bidochons pullulent !
    Ne te décourage pas pour la 2ème chaussette, moi non plus la première paire n'était pas super ...

    Posté par Jeanne-Marie, 29 juin 2006 à 15:23 | | Répondre
  • aucun commentaire sur la cho7 je ne sais pas faire donc on verra bien ma 1ère. Sinon le calme étant un luxe inestimable merci de nous l'avoir offert.

    Posté par sand354, 29 juin 2006 à 18:48 | | Répondre
  • quel bonheur de te lire,pour la cho7 je ne fait pas mieux j'ai essayer,résultat médiocre,quel calme je n'aime pas du tout la foule et mon petit paradis à moi se trouve sur le plateau de l'Aubrac au milieu des troupeaux et des grand espace ,j'y retourne le plus souvent possible,et merçi pour ces beaux reportages.

    Posté par denise m, 29 juin 2006 à 22:57 | | Répondre
  • Je voudrais maintenant vider jusqu'à la lie
    Ce calice mêlé de nectar et de fiel!
    Au fond de cette coupe où je buvais la vie,
    Peut-être restait-il une goutte de miel?

    Tu as des talents de dessinateur et de photographe que je t'envie. J'ai rêvé devant les photos, les huiles et les dessins, dégustant le nectar et le fiel des tricots. Mais tu nous réserves une sacrée goutte de miel en final : la chaussette bourrelée (de remords ?). Oui, oui, on VEUT la deuxième. Bon, je te confirme, ton étang ne ressemble en rien au Lac que tu connais par ailleurs...

    Posté par Christine, 29 juin 2006 à 23:18 | | Répondre
  • Christine, j'hallucine !!! Que me parles-tu du nectar des tricots ? C'est une blague ! Ne vois-tu pas que je suis une catastrophe aux bras prolongés d'aiguilles ? Poète, va ! Du nectar ? Du fiel ? De l'eau de boudin, oui ! Tu as ton schmilblic, j'ai le mien ! Comment se débrouiller pour faire un boudin dans un talon ? D'aucuns ont l'estomac dans les talons, moi c'est un boudin de laine d'origine incertaine....

    Posté par Pénélope, 29 juin 2006 à 23:39 | | Répondre
  • et la virgule alors ?

    Ah, erreur de ponctuation ma pauvre Pénélope... Je voulais dire "j'ai rêvé devant les.. dessins, dégustant le nectar VIRGULE et le fiel des tricots" etc etc. Tu ne m'en veux pas ?

    Posté par Christine, 03 juillet 2006 à 23:32 | | Répondre
  • Hi hi hi !! Du boudin dans le talon... moi je le préfère dans l'assiette
    Bon tant que c'est suportable c'est franchement pas grave, elles vont être toute chaudes, nickel pour les soirées d'hiver ! Et puis les prochaines tu ne feras pas les mêmes erreurs...

    Posté par thalie, 04 juillet 2006 à 15:08 | | Répondre
  • Pénélope... ou est-tu????
    Nous t'attendons!!!!!!Annalisa

    Posté par Annalisa, 19 juillet 2006 à 09:09 | | Répondre
  • Pareil qu'Anna-Lisa

    Pénélope, revieeeeeeeeeeeeeeeeeeeens !

    Posté par Nathalie G., 19 juillet 2006 à 15:52 | | Répondre
  • youhou Pénélope!

    Les photos de l'étang sont magnifiques et les broderies me font soupirer d'envie. Comme c'est joli et comme j'aimerais pouvoir en faire autant, moi qui ne voit pas clair! Mais le talon de la chaussette m'a consolée! À chacun son talent, toi c'est tout sauf les talons de chaussettes et moi, et bien, c'est les chaussettes! Allez, reviens-nous vite, on s'ennuie!
    Danielle

    Posté par Danielle, 19 juillet 2006 à 23:15 | | Répondre
  • une maman ?

    O rage ! O! désespoir ! au vieillesse ennemie
    N’aurai-je donc vécu que pour cette infamie

    Chère pénélope, ces deux vers tirés du Cid, tu dois les méditer chaque soir en pensant à tes enfants et tes petits enfants qui n'ont pas la chance de vivre en famille.

    Une maman qui a laissé la liberté à ses enfants de prendre leur envol...

    Marie-Armande

    Posté par Armande, 31 janvier 2007 à 20:20 | | Répondre
Nouveau commentaire